Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/07/2010

Réponse de madame Muriel Marland Militello, député des Alpes-Maritimes, 4 ème Adjoint au Maire de Nice, à ma lettre ouverte du samedi 17 juillet 2010

Au moment où monsieur Gilbert Stellardo, ancien premier Adjoint au Maire de Jacques Peyrat, ancien président de la CCI NCA, à l’origine d'une étude prospective «Cote d'AZUR 2010»  semble vouloir, à sa façon, au cours d'un bilan nostalgique, dynamiter l'Agenda 21 NCA, il m'apparaît fondamental de souligner chaque fait qui prouve que des élus de Nice attachent de l'importance au dialogue  sur l'environnement:

http://www.nicerendezvous.com/car/201007239209/nice-gilbe...

C'est le cas du message que m'a envoyé, ce vendredi 23 juillet 2010, Madame  Muriel Marland- Militello, député des Alpes-Maritimes, 4ème Adjoint au Maire de Nice. Il vient en réponse à ma lettre ouverte aux élus de la municipalité de Nice et je ne cache pas que je suis très heureux de voir que le dialogue est vraiment engagé.

Voici le texte de ce message!

Réponse de madame Muriel Marland Militello, député des Alpes-Maritimes, 4 ème Adjoint au Maires de Nice, à ma lettre ouverte du samedi 17 juillet 2010

Cher Monsieur,

J'ai bien reçu votre mail concernant votre désir de mobiliser les élus pour accompagner et susciter les changements d'habitudes et d'attitudes auprès de la population.

Vous souhaitez en effet que les habitants de notre territoire deviennent exemplaires en matière de développement durable.

Il s'agit  d'une ambition très honorable, mais vous savez très bien que les changements quels qu'ils soient, sont toujours lents dans leur mise en place, mais les valeurs finissent toujours par triompher.

Vous devez savoir combien notre Maire est motivé en matière de développement durable et combien il mobilise toutes nos énergies pour promouvoir la préservation de l'environnement.

La coulée verte de Nice en sera un exemple emblématique toute comme la réhabilitation de la gare du Sud dont les travaux s'effectueront en fonction des critères écologiques (chauffage solaire par exemple) pour ne citer que ces deux projets parmi tant d'autres.

Avec l'assurance de mes meilleures pensées.

Muriel MARLAND MILITELLO

Député des Alpes Maritimes, deuxième circonscription

4éme Adjoint au Maire

Politique Culturelle de la Ville

tel. :  04.97.13.40.29

fax. : 04.97.13.24.10

20/07/2010

Lettre ouverte de monsieur Robert Brugerolles à Monsieur Christian Estrosi, Maire de Nice, et au Conseil municipal de la ville

 

Nice, le samedi 17 juillet 2010,

 

Monsieur le Maire,

Mesdames et messieurs les Adjoints,

Mesdames et Messieurs les Conseillers municipaux,

Chers élus,


L'enthousiasme qui a présidé au lancement de l'Agenda 21 Nice-Cote-d'Azur, m'est apparu devoir être tempéré par le nombre très restreint d'élus qui cherchent, dans ce contexte, à montrer l'exemple de la mobilisation à la population. Sachant qu'en l'occurence la participation et la mobilisation des habitants est essentielle «pour accompagner et susciter les changements d’habitudes et d’attitudes» souhaités, je vous lance un appel pour que vous preniez en compte mes observations afin que ce projet d'Agenda 21 Nice-Cote-d'Azur, qui nous concerne tous, puisse «permettre à notre territoire de devenir exemplaire en matière de développement durable», ce qui est encore loin d'être le cas. En effet, en ce samedi 17 juillet 2010, par exemple, le département des Alpes-Maritimes fait partie des départements qui ne sont pas encore répertoriés sur le site des agendas 21 locaux:

http://www.agenda21france.org/france,6.html

Comme écologiste démocrate, je suis particulièrement sensible à la bonne mise en application des intentions déclarées. Cela ne pourra se faire qu'en prenant en considération les critiques des citoyens sur les insuffisances actuelles de la démarche. J'ai consigné les miennes dans un article que j'ai mis en ligne sur le blog «Cohérence démocrate». Je vous invite donc, chers élus, à le lire à l'adresse suivante:

http://listecoherencedemocrate.hautetfort.com/agenda-21-nca/

En vous remerciant de l'attention que vous voudrez bien accorder à mes propos et ainsi que pour les commentaires que vous voudrez bien y apporter, croyez monsieur Le Maire de Nice, mesdames et messieurs les Adjoints, mesdames et messieurs les Conseillers municipaux, à l'expression de mon dévouement pour l'intérêt général de nos concitoyens et à ma très respectueuse considération.

 

Robert Brugerolles

Membre du Mouvement démocrate des Alpes-Maritimes


16/09/2008

Décoloniser localement les citoyens

http://listecoherencedemocrate.hautetfort.com/

******Le blog fortement démocrate !******

Lettre ouverte à

Monsieur Christian Estrosi,

Député-maire de Nice,

Président de la CANCA,

et au Conseil municipal

de la ville de Nice

 

 

Nice, le mardi 16 septembre 2008

 

 

Monsieur le Député-maire de Nice, Président de la CANCA,

Mesdames et messieurs les membres du

Conseil municipal de la ville de Nice,

 

Comme électeur niçois, à la suite de la délibération sur le passage de la

CANCA en communauté urbaine lors de la séance du Conseil municipal

du vendredi 12 septembre, je suis amené à vous faire part de mon

sentiment. Il se résume en quelques mots, j'ai la tristesse de voir

la dignité des citoyens du territoire de la CANCA bafouée par leurs

représentants. Ceux-ci, sans se soucier, de l'avis des électeurs de chaque

commune, décident de leur avenir urbain à un niveau qui ne faisait pas

vraiment partie de leurs compétences de base. Les élus ont été désignés

pour gérer traditionnellement, au jour le jour, les communes dans un

périmètre défini; rien d'autre.

 

Le changement proposé est suffisamment fondamental dans les communes

pour nécessiter un référendum dans chacune d'entre elles. Les vrais gaullistes

ont en mémoire les paroles du général de Gaulle qui parlait du droit des peuples

à disposer d'eux-mêmes. Aujourd'hui, il paraît évident que cette vision globale

s'applique dans le cadre de la démocratie de proximité car il ne peut y avoir de

rognage des droits de l'Homme au niveau local. Il n'est, donc, pas pensable que

la République considère la citoyenneté de proximité comme une citoyenneté

de colonisé. Les découpages par des préfets et des élus seuls aboutissent à

passer au-dessus des citoyens pour décider du périmètre de leur territoire de

vie commune. Ceci est d'un autre âge.

 

Le plus grave dans l'affaire est qu'on veut « acheter » cette absence de

consultation des citoyens par l'urgence de toucher quelques millions d'euros

qui ferait oublier la dignité locale des citoyens de base. Le général de Gaulle

était ferme sur les principes et il avait raison: on n'achète pas l'honneur de

l'électeur souverain de base. Il est temps de décoloniser les citoyens de

la CANCA.

 

Je vous remercie par avance monsieur le Député-maire et président de la

CANCA de prendre en considération, avec votre conseil municipal, cela et

de faire en sorte qu'un référendum soit instauré dans toutes les communes

concernées. Il permettra non seulement de recueillir l'avis des populations,

mais aussi de faire une campagne indispensable pour que les électeurs

puissent se rendre compte de manière approfondie de la nature du cadre

qui leur est proposé.

 

Monsieur le Député-maire de Nice, Président de la CANCA,

Mesdames et messieurs les membres du Conseil municipal,

 

Par cette lettre, je vous exprime mon espérance dans votre capacité à

retrouver les formes qui conviennent et ma confiance dans le

développement d'une démocratie locale cohérente et de qualité.

 

Vive l'idéal du général de Gaulle!

Vive la démocratie!

Vive la France!

 

Robert Brugerolles

Membre du Mouvement démocrate

robertbbrugerolles@free.fr

coherencedemocrate@free.fr

http://listecoherencedemocrate.hautetfort.com/

****** Le blog fortement démocrate! ******