Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/03/2013

Ma chronologie-hebdo20130302

  "La démocratie produit un mouvement dirigé vers le bien-être de chacun." (Robert Brugerolles)

 

 

Chers amis démocrates,

 

Le 20 février 2013, un accord a été trouvé entre le Parlement européen et la Commission européenne concernant les règles budgétaires en vue d'imposer des sanctions plus rapides aux pays qui ne respectent pas les objectifs de déficit budgétaire et de dette publique. Dans cet accord, les États membres devront présenter leur projet de budget à Bruxelles avant de le faire examiner par leur Parlement. La Commission émettra un avis, mais sans droit de veto, mais si ses recommandations ne sont pas suivies d'actes, elle pourra menacer de sanctions financières les pays en situation de déficit excessif. Les modifications obtenues par le Parlement ont été élaborées pour que les nouvelles lois apportent davantage de croissance.

Il est à noter que l'exercice des pouvoirs accrus de la Commission serait surveillé plus étroitement par les États membres et le Parlement européen: en effet, les pouvoirs permettant à la Commission d'imposer des exigences en matière de déclarations seraient renouvelés tous les trois ans, et le Parlement ou le Conseil aurait la possibilité de les révoquer. Cet accord doit être approuvé par le Parlement dans son ensemble lors d'un vote lors de la session plénière de la deuxième semaine de mars.

Lundi 25 février, la visite de Delphine Batho à Cherbourg avait pour but le lancement d'un appel à manifestation d'intérêt afin de stimuler, dans un premier temps, la recherche sur l'utilisation de l'énergie des courants marins en France, et, dans un second, l'installation de "fermes pilotes" d'hydroliennes immergées en pleine mer. Cette filière industrielle représentera au niveau mondial, entre 70 milliards et 100 milliards d'euros à l'horizon 2030, selon le cabinet Indicta.

«La France, avec le deuxième potentiel d'Europe en matière d'énergie hydrolienne, a une place de leader à prendre» a déclaré la ministre, qui s'est engagée à ce que le tarif de rachat de l'électricité qui sera produite par des hydroliennes soit fixé et connu avant le mois de juin.

 

Après les États-Unis, où se développent les «massively open online courses» (MOOC), les cours d'enseignement supérieur en ligne gratuits pointent leur nez en France: en effet, en annonçant qu’elle allait mettre gratuitement en ligne quelques cours à la rentrée 2013 sur une partie qui lui sera dédiée du site Coursera, l’École Polytechnique rejoint ce mouvement qui semble devenir à la mode.

 

François Bayrou était à l'aise dans les travées du Salon de l'agriculture avec les nombreux exposants qu'il a rencontrés: «Comme ils savent que je suis du monde agricole, il y a un climat de confiance», constate-t-il.

Accompagné de Robert Rochefort, député européen et vice-président du MoDem, de Thierry Robert, député de la Réunion et de Marc Fesneau, secrétaire général du MoDem, François Bayrou a croisé, durant sa visite, plusieurs autres personnalités politiques comme l'ancien président du Sénat Gérard Larcher, le sénateur UMP de la Meuse Gérard Longuet ou le député UDI Charles de Courson.

 

Jeudi 28 février, sur France Info, François Bayrou a appelé à un «plan d'urgence» contre le chômage, insistant sur l'importance de «mettre de l'ordre dans le labyrinthe de notre droit» tout en sécurisant la fiscalité.

En ce qui concerne le voyage de François Hollande en Russie, il pense «qu'il a deux choses à l'esprit»: «La première, c'est qu'il est obligé d'avoir des relations établies avec cette puissance qu'est la Russie, notamment pour ce qui se passe au Moyen-Orient et en Syrie. La deuxième est que, bien sûr, il se sent responsable du message sur les droits de l'Homme». François Bayrou indique donc, que «les deux doivent être pris en compte, parce que la responsabilité d'un chef d'État, c'est aussi de défendre les intérêts de son pays».

 

Le grand débat sur la transition énergétique est ouvert: jusqu’en juillet 2013, les Français sont invités à y participer. L’objectif de ces questionnements est de parvenir à un nouveau modèle énergétique plus économe, davantage basé sur les énergies renouvelables plutôt que fossiles.

Plusieurs modalités de participation citoyenne sont proposées à partir du site internet de cette consultation citoyenne.

En cette période de lancement à Rabat des négociations d'un accord de libre-échange complet et approfondi (ALECA), Marielle de Sarnez, rapporteur pour les relations commerciales UE/Maghreb au sein de la commission parlementaire du Commerce international (INTA), a salué les relations étroites entre l'Union européenne et le Maroc, visant à «faciliter les échanges et les investissements». En cette occasion, elle souligne qu'il «est nécessaire que le Parlement européen soit mieux impliqué dans ces négociations commerciales menées par la Commission et puisse améliorer les textes en amont avant d'avoir à donner un avis conforme sur l'accord final».

 

Vendredi premier mars, François Bayrou a constaté que "rien n'a bougé en matière d'égalité des chances" depuis l'élection présidentielle: plus précisément, c'est "l’étude d’opinion réalisée à la demande du club Averroès (Louis Harris) qui révèle que "deux Français sur trois (66 pour cent) affirment que depuis l’élection présidentielle, rien n’a bougé, rien ne s’est amélioré sur ce sujet", qui pousse le président du Mouvement Démocrate à appeler le gouvernement à "dépasser les belles paroles" en créant "un ministère de plein exercice consacré à l'égalité".

 

Près de 38 ans après la loi de 1975 et 8 ans après celle de 2005, la société française a commencé à se rendre accessible aux personnes handicapées et aux personnes à mobilité réduite.

Le rapport de Mme Claire-Lise Campion, sénatrice de l'Essonne, en faveur de l'accessibilité des personnes handicapées au logement, aux établissements recevant du public, aux transports, à la voirie et aux espaces publics, fait un bilan de cette action et, comme le résultat est loin d'être atteint, présente 40 propositions pour mobiliser et progresser.

Très belle semaine à tous!

Amitiés démocrates

                                     Robert Brugerolles

 

Les commentaires sont fermés.