Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/11/2010

Christian Estrosi et l'économie: la confession à Nice-Matin d'un élu en perdition conceptuelle!

Qu'est-ce que l'économie pour Christian Estrosi? Finalement, c'est, apparemment, un mot qui ne lui dit pas grand chose, si l'on en croit un entretien qu'il vient d'accorder à Nice-Matin, et c'est complètement effarant de la part d'un homme qui a été ministre de l'Industrie!

Les propos sont tellement surréalistes que je cite le passage intégralement!

«Il y a un mois et demi, le Président m’a demandé une note sur l’évolution du ministère de l’Industrie. On parlait déjà de remaniement. Mais là n’était pas le sujet. Ma note au Président fut claire : après avoir démontré que le politique pouvait agir sur l’industrie, il me paraissait nécessaire de franchir un cap supplémentaire. À savoir de constituer un ministère indépendant de celui de l’Économie auquel, de surcroît, on donnerait la compétence de l’énergie, du spatial, de l’aéronautique et de la recherche. On a un peu tenu compte de mes recommandations en ajoutant l’énergie au ministère. Mais manifestement, compte tenu des difficultés du Président, de cet organigramme gouvernemental resserré, de la répartition des ministères régaliens, du retour de Juppé et de Xavier Bertrand, ça ne laissait pas de place pour aller au bout de cette réflexion que le Président partage avec moi, mais qui n’entrait pas dans le schéma de ce remaniement. C’est ainsi. Or à chaque étape de ma carrière politique, j’ai franchi un palier.»

Dans quel mirage mental plane l'ex-ministre niçois? Vouloir enlever au ministère de l'économie tout ce qui fait sa substance est une idée stupéfiante. On en vient à s'interroger vraiment sur ce que Christian Estrosi sait de l'économie! Je dois dire, pour ma part, que j'ai été catastrophé à la lecture de ces propos tenus par un élu qui apparaît en perdition conceptuelle préoccupante.

Commentaires

Parler de "perdition conceptuelle préoccupante." suppose qu'il y avait conceptualisation , est-ce vraiment le cas ?

Écrit par : Andrée | 19/11/2010

Les commentaires sont fermés.