Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/05/2009

Comment, pour un élu européen Modem, privilégier le dialogue citoyen?

DSCN1269.JPG

De gauche à droite, Loïc Dombreval, Fabienne Faure, Gilles Artigues, Christophe Tukov le lundi 18 mai à Nice à la réunion de campagne du MoDem pour les élections européennes / Photo Robert Brugerolles

 

 

La participation, à la réunion de campagne du lundi 18 mai à Nice, de Fabienne Faure et de Gilles Artigues, aux cotés de nos candidats départementaux sur la liste MoDem de la circonscription sud-est, a été l'occasion d'approfondir notre réflexion sur les perspectives de développement de l'Union européenne.

Pour ma part, les questions qui tournent autour de la qualité du dialogue entre les citoyens et leurs représentants en Europe m'ont beaucoup intéressé.

 

Tout d'abord, la première surprise venait du fait qu'il y avait un certain nombre de places inoccupées dans la salle de réunion qui n'était pas très grande. Je me disais qu'en théorie, il ne manquait pas de membres du MoDem pour remplir le lieu. Que faisaient-ils à ce moment là? Ces absents ne devaient-ils pas montrer leur motivation citoyenne et européenne de manière exemplaire?

A l'issue de la rencontre, Fabienne Faure a répondu à la question en disant que c'était un phénomène qui touchait l'ensemble des partis. Elle en faisait la démonstration en citant la réunion de tous les chefs de file des principales listes, le lundi précédant, à l'école de Management de Lyon. Malgré la qualité et la diversité des intervenants, il n'y avait que 120 personnes dans l'amphithéâtre qui pouvait contenir beaucoup plus de monde.

 

Ceci prouve que « devenir un citoyen européen militant » demande un effort plus considérable que celui à fournir dans le seul cadre national. Celui qui aspire à la citoyenneté européenne doit être donc, considéré comme un être mutant rare, une sorte d'espèce à protéger. Dans ce cadre, ses rapports avec ses députés européens devront être facilités.

Ce fut, d'ailleurs, l'objet d'une question venant du public: « Va-t-on voir, souvent, nos députés européens MoDem ? »

La réponse de Fabienne Faure fut qu'on allait en voir plusieurs et pas seulement de notre circonscription. En effet, les députés européens sont amenés à se spécialiser dans des domaines particuliers. Cela découle de la complexité des sujets traités. On comprend mieux ainsi, l'effort qui est demandé aux citoyens pour suivre la politique européenne alors que même leurs députés ne peuvent tout maîtriser.

 

Cette circulation des députés est donc, une idée excellente. La perspective que le MoDem puisse innover en matière de dialogue démocrate avec le public intéressé me réjouis et j'espère que nos candidats départementaux, même non élus, pourront jouer le rôle d'intermédiaire et d'interface avec leurs collègues élus pour que ce type d'échange soit créatif et fructueux.

 

Finalement, je ressors plus enthousiaste que jamais de cette réunion car je sens que notre société se transforme et qu'un renouveau démocratique est en germe. Nous avons la tache de le faire vivre et de le faire grandir. Le MoDem me paraît totalement porteur de cet espoir.

Bon courage, donc, à nos candidats!

Et vive la Nouvelle Démocratie participative européenne!

 

DSCN1267.JPG

http://listecoherencedemocrate.hautetfort.com/

****** Le blog fortement démocrate! ******

00:22 Publié dans Articles | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.